Au revoir 2019, bonjour 2020 !

En cette fin d’année, l’heure est au bilan pour les uns et aux bonnes résolutions pour les autres. Pour ma part, je me contenterai de mettre en avant le « bon » de ces quelques mois sous la casquette « micro-entrepreneuse » en espérant donner aux ondes favorables l’envie de me suivre en 2020. 

Ces fameuses ondes ont été de mon côté ces derniers mois, et ont notamment témoin de mes petites ou grandes « victoires ».

Des rencontres

Qu’elles soient virtuelles ou réelles, toutes ont eu leur importance.

Avant même de me jeter dans le vide, et d’être officiellement travailleur indépendant, j’ai longuement échangé par le biais des réseaux et ai découvert une vraie communauté de free-lances. Aujourd’hui encore, le soutien ou une simple discussion avec ce langage commun aux indépendants m’est indispensable. 
Et vient un premier collaborateur, puis suit un second et tout s’enchaîne. Par chance – je croise d’ailleurs les doigts pour qu’elle continue à me sourire –, chaque rencontre s’est révélée positive et a donné lieu à un travail de coopération, cohérent et respectueux. Un apport réciproque en somme, dont je ressors grandie et emplie de gratitude. Il n’est sans doute pas simple d’accorder sa confiance à quelqu’un qui débute, je remercie donc sincèrement celles et ceux qui ont franchi ce pas et ont contribué à faire de moi la professionnelle de l’écrit que je suis à présent.

Des connaissances

Formelles ou non, elles sont indispensables au développement, qu’il soit professionnel ou personnel d’ailleurs.

Selon moi, « connaissance » et « reconnaissance » ne font pas partie du même champ lexical pour rien. 
Nous courons tous après la reconnaissance d’autant plus, je crois, dans le milieu pro. Mais pour ce faire, nous ne pouvons pas nous appuyer uniquement sur des acquis, enrichir nos savoirs et notre maîtrise dans l’exercice de nos fonctions est primordiale. 
Me voilà donc de retour « à l’école » – que je mets entre guillemets, suivant mes cours à distance –, avec des leçons à apprendre et des devoirs à rendre, dans le but de valider certaines compétences, mais surtout, d’en engranger de nouvelles. Et cerise sur le gâteau, savez-vous quel jour j’ai choisi pour faire mes devoirs ? 
Le mercredi bien sûr : « Allez les enfants, on s’y met tous ! »
Et je n’oublie pas non plus tout ce que mes différentes collaborations m’ont apporté. Il va sans dire qu’en côtoyant étudiants, auteurs, maisons d’édition, collectivités locales, associations… j’ai beaucoup appris. La diversité des écrits ou sujets traités et les échanges avec chacun des interlocuteurs rencontrés ont été d’une richesse inestimable.

Des partenaires

Quoi de mieux qu’un « bilan » pour aborder la question des partenariats ? Qu’ils soient à court, moyen ou long terme, ils font d’un projet une concrétisation. Il serait donc malvenu de les négliger !

Au milieu des collaborations ponctuelles de cette année, trouvent leur place les coopérations « durables ». Celles que je n’osais espérer. Celles qui collent à mes aspirations (diverses), à un certain idéal professionnel. 

J’ai la chance de travailler en partenariat avec une collectivité locale, l’Office de Tourisme du Pays des Achards, me permettant de maintenir ce lien social de proximité qui peut parfois faire défaut en exerçant à domicile, et de développer mon appétence pour la rédaction. 
Et depuis octobre dernier, j’entretiens avec Lips&Co éditions une collaboration davantage axée sur ma passion pour la lecture – la romance en particulier –, pour les mots de façon plus générale, qui m’amène à utiliser tant mes compétences en français que ma maîtrise de ce genre littéraire. 

Des projets à mille lieues les uns des autres, mais qui répondent à ma curiosité comme à ce besoin de « varier les plaisirs » et ainsi d’aborder mon exercice sous des angles différents. 
Je peux dire, après seulement quelques mois, que je m’épanouis dans ce que je fais, et que la confiance qui m’est accordée n’a pas de prix. Un « merci » pourrait paraître dérisoire, mais il n’est pas d’autre mot pour exprimer ma gratitude et mon désir de poursuivre sur cette voie. 
J’adresse donc ce « merci » à Audrey, Shirley, Chloé, Maxime, Justine, Clarisse, Anne, ainsi qu’à tous ceux qui ont, de près ou de loin, fait de ma reconversion une réalité.

Regarder derrière soi pour mieux se projeter, tirer le meilleur de cette année 2019 pour envisager celle à venir, voilà quels étaient les objectifs de cette rétrospective. 

En considérant de plus près les mois écoulés, je crois pouvoir dire que les défis lancés sont relevés.
Voir fleurir mon entreprise, gagner en crédibilité et en stabilité, mais aussi enrichir chaque jour mes connaissances sont tant d’attentes comblées, voire dépassées. 
Si peu de temps, mais beaucoup de travail que je vois récompensé par une vraie bouffée de positif pour démarrer cette nouvelle année sous de bons auspices.

Il ne me reste qu’à poursuivre sur cette voie, et vous donner rendez-vous en 2020.

Mon article vous plaît ? Partagez !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *