Écriture : à chacun sa méthode

« Tu devrais faire comme ceci… », « À ta place, je ferais comme ça… » 

Combien de fois avez-vous entendu ce genre d’affirmations ?
Personnellement, je ne les compte plus, mais cela ne me dit pas s’il existe réellement de bonne ou de mauvaise manière d’écrire.

 

Quelle que soit la rédaction dans laquelle nous nous engageons, nous mettons un peu de nous, je ne peux donc pas croire en un procédé type – cet avis m’est propre, évidemment. Je considère que notre personnalité, nos compétences et expériences influencent notre attitude face à la page blanche.

Ainsi, quand certains auront besoin d’un plan détaillé à suivre avec rigueur, d’autres se fieront à leur instinct. Qui a raison, qui a tort ? Ni l’un ni l’autre, selon moi. Et n’oublions pas que rien n’est figé, tout évolue, ce qui laisse ouvert le champ des possibles, non ?

J’ai longtemps fait partie des « intuitifs » – vous savez, l’élève qui ne fait pas de brouillon pour une dissert’ de philo –, mais les années m’ont appris que cadre et souplesse pouvaient parfaitement s’accorder dans la création. Je n’ai pas perdu mon naturel pour autant, et ne suis pas devenue une adepte de méthodologie stricte non plus. J’ai simplement trouvé MA recette, celle qui me convient.
Un soupçon de prise de notes, une pincée de planification et une dose d’anticipation auxquels s’ajoute une louche de spontanéité.

« Dis-nous en plus ! » 


J’y viens, j’y viens !

 

Pour la rédaction de mes différentes publications  (blog, réseaux sociaux), j’ai besoin de :

📔Mon Biz’planner – plus qu’un agenda, il est LE cahier qui me permet de gérer en partie mon entreprise – pour y noter thèmes, astuces que je souhaite partager,

📁Un fichier Word pour organiser mes pensées (date de parution, ébauche…), 

📷Un site, ou studio graphique, pour la réalisation d’un visuel adapté. Canva est l’outil idéal pour débuter, car propose des images libres de droit, est très simple d’utilisation et permet de développer la créativité (toute relative, il faut se le dire) qui est en nous.

La suite – forme, ton… – est une question de feeling.

Pour l’écriture d’un roman ou d’une nouvelle, par exemple, il me faut :

📁Un fichier Word pour y détailler mes personnages (âge, profession, portrait, liens familiaux…),

📁Un second, pour y répertorier les éventuels éléments spécifiques et/ou techniques (description cohérente d’un lieu, thème particulier demandant un apport de connaissances diverses,

🗒Un bloc-notes pour griffonner toutes idées nouvelles.

Pour le reste ? Je laisse libre cours à mon imagination.


Et sinon, es-tu plutôt intuitif ou méthodologique ?

Mon article vous plaît ? Partagez !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *